Vos idées vertes : la plateforme qui permet aux citoyens de proposer des idées pour répondre aux défis climatiques

Territoires-Audacieux.fr vous propose, cette semaine, de découvrir Vos idées vertes, une initiative de la plateforme Fluicity. L’objectif de ce site participatif est de faire émerger les propositions constructives des citoyens au sujet des défis climatiques, à l’échelon local. Les idées les plus partagées seront ensuite transmises aux candidats des élections municipales et intercommunales dans le but d’une co-construction des programmes.

Territoires-Audacieux.fr est partenaire média du site Vos idées vertes lequel mettra en valeur certains de nos reportages en tant que propositions.

Nous avons interviewé Claire Behaghel pour qu’elle nous parle plus précisément de cette initiative.

Sommaire:

– Mise en place du projet –

Pourquoi avoir décidé de créer le site Vos idées vertes ?

Fluicity est une plateforme de participation citoyenne dont le but est de rétablir la confiance entre élus et citoyens au niveau local. Notre mission est de faciliter la co-création de projets d’intérêt général et de moderniser les pratiques démocratiques, grâce à une plateforme Web et mobile. Fluicity s’est lancée en 2015, et aujourd’hui une quarantaine de collectivités locales l’utilisent pour consulter les citoyens grâce à des appels à idées, des budgets participatifs, des enquêtes ou des sondages.

Nous avons décidé de garder cet ADN local pour lancer une consultation transverse sur le thème de l’environnement sur le site participatif Vos idées vertes. Le but de cette campagne est de trouver ensemble des solutions concrètes et locales pour relever le défi environnemental dans notre quotidien et sur nos territoires.

À quel besoin répond-elle ?

Nous avons tous une ou plusieurs idées en tête pour aider la transition écologique. Ce dont nous avons réellement besoin, c’est de les rationaliser, d’étudier leur faisabilité, et de les transmettre aux personnalités politiques responsables de leur mise en œuvre. Notre site participatif Vos idées vertes répond donc à ce besoin de faire naître des solutions concrètes, réalisables, et qui ont un impact mesurable. 

En quoi les prochains mois (avec les élections municipales) correspondent à une période importante ?

L’environnement est un des enjeux principaux des Municipales 2020, comme l’a d’ailleurs souligné Emmanuel Macron au Salon des Maires cette année. Cette période d’élection est cruciale car les candidats sont plus que jamais à l’écoute du terrain et de la population. Ils puisent de la matière pour construire leurs programmes en adéquation avec des préoccupations citoyennes. Aujourd’hui, 72 % des Français préfèrent voter pour un programme municipal co-construit avec les habitants, selon une étude OpinionWay.

Ainsi, avec ce site participatif vosideesvertes.org, nous collectons auprès des citoyens des solutions concrètes et locales, qui pourront se retrouver au sein de programmes des candidats disposés à s’en inspirer. Nous publierons à la fin de la consultation en février un pacte éco-citoyen : condensé des propositions les plus plébiscitées sur la plateforme, et nous appellerons les candidats aux élections à se positionner par rapport aux différentes propositions.

Quelle est votre définition de l’expression « participation citoyenne » ?

C’est une participation qui permet au citoyen de faire entendre sa voix sur des sujets qui lui tiennent à coeur, auprès d’un décideur qui est prêt à agir suite à cette prise de parole. Cette participation doit être suivie d’un plan d’action, au cours duquel on évalue l’impact du changement sollicité. 

Quelles ont été les différentes étapes de mise en place de la plateforme ?

Nous avons d’abord réfléchi au design d’une fonctionnalité d’intelligence collective, qui laisse place à la co-construction. Nous avons ensuite intégré à notre projet les parties prenantes légitimes : les citoyens, les collectivités locales, les associations. Nous avons alors mis en place une temporalité de la consultation et nous avons défini les objectifs à poursuivre : 

  • Publier un pacte éco-citoyen à destination des candidats aux élections municipales et du Ministère de la Transition Écologie,
  • Offrir la possibilité pour le citoyen de transférer son idée à un élu local.

Avec quels partenaires allez-vous travailler ?

Nous allons travailler avec tous types de partenaires : des ONG (WWF, All4trees), des collectifs (Youth for climate, Unis pour le climat), des médias (Impact(s), Territoires Audacieux, Positivr), des start-ups engagées pour l’environnement (Zei, Koom), etc. Le critère de sélection est simple : des acteurs engagés sur la cause environnementale, dont l’impact n’est plus à prouver, avec un ancrage local. Ces partenaires pourront publier du contenu pédagogique pour les citoyens, pour les inspirer dans la formulation de leurs propositions.

– Le projet aujourd’hui –

Comment va fonctionner la plateforme ? 

Sur ce site participatif, nous invitons l’utilisateur à bien cerner les enjeux de sa proposition et être précis dans sa formulation. Il en est ensuite responsable de la faire grandir, de la perfectionner et la réécrire, en fonction des avis et des suggestions des autres citoyens. Pour terminer, elle est soumise au vote, dans sa version la plus aboutie. Le but est de favoriser l’idéation, par opposition au prêt-à-penser. Il y aura trois phases : 

  • Première phase, du 4 décembre au 26 janvier. Les citoyens postent des propositions selon huit défis thématiques (éducation, mobilité, énergie, entreprise, etc.). Ils peuvent également contribuer grâce à des réactions et des commentaires.
  • Deuxième phase, du 26 janvier au 16 février. Les citoyens réagissent et votent pour les contributions qui leur tiennent à coeur.
  • Troisième phase, à partir du 16 février. Publication d’un pacte éco-citoyen, qui met en avant les idées les plus plébiscitées, et sur lequel on incite à se positionner les candidats aux élections, le ministère de la transition écologique et le jury de la convention citoyenne pour le climat.

Comment avez-vous choisi les huit défis ?

Nous avons répertorié les thèmes sur lesquels l’impact local est possible, et pour lesquels on peut mettre en œuvre des solutions concrètes et positives. 

Quel public souhaitez-vous toucher ?

Les personnes qui ont leur mot à dire sur la transition écologique. C’est-à-dire à peu près tout le monde !

Comment allez-vous utiliser les différentes contributions ? Et les distribuer ?

La consultation durera deux mois, à partir du 10 décembre. À l’issue de cette période, les solutions postées aboutiront à un rapport détaillé, le “pacte éco-citoyen”. Ce dernier sera envoyé au Ministère de la Transition écologique, aux candidats aux Municipales 2020 pour les inviter à se positionner sur ces propositions concrètes, et au Comité de gouvernance de la Convention citoyenne. Nous donnons également aux citoyens les bons outils pour qu’ils puissent transmettre leurs solutions aux pouvoirs locaux en place via “une lettre verte”. 

Y aura-t-il des engagements pour ceux qui voudront aller plus loin ?

Des collectifs d’habitants pourraient se mettre en place au niveau local suite à une proposition plébiscitée. Nous mettons aussi en contact le citoyen porteur de la proposition avec son maire, pour qu’il puisse mettre en œuvre la solution. Un dialogue s’ouvre alors.

Quel dispositif mettez-vous en place pour éviter que cette plateforme ne soit pas uniquement un lieu de dépôt d’idée ?

Nous mettons l’accent dans cette campagne sur l’intelligence collective, la co-création. Le citoyen ne poste pas simplement sa proposition, il la développe en plusieurs étapes, afin d’exprimer concrètement l’utilité et le but de cette dernière : quelle solution proposez-vous ? Quel problème veut-on résoudre ? Quels seraient les bénéfices apportés ? Les étapes d’itération se poursuivent avec les contributions des autres citoyens. La proposition est alors enrichie, perfectionnée et mise à jour avant d’être soumise au vote collectif final. Là encore, le vote inclut des possibilités de réactions multiples, au-delà du simple pour ou contre.

– Dupliquer le projet –

Quel impact espérez-vous ?

Un sursaut local pour agir pour le climat, grâce à des propositions dont chacun peut s’emparer au sein du pacte éco-citoyen.

Comment avez-vous financé cette plateforme ?

Sur fonds propres et grâce aux forces vives de notre équipe, motivée sur cette cause qui nous tient à coeur.

À quelle(s) difficulté(s), vous attendez vous ?

Nous espérons que les citoyens auront un peu de temps à consacrer à la rédaction d’une proposition, et à la lecture des commentaires apportés : qu’il sera prêt à jouer le jeu de l’intelligence collective. Mais nous sommes confiants car il s’agit de l’avenir de la planète donc de notre avenir !

Propos recueillis par Baptiste Gapenne