L’Association Territoires Zéro Chômeur de longue durée lance son centre de ressources et de développement

Suite à l’annonce de l’extension de l’expérimentation par le Président de la République en septembre dernier, le passage à l’échelle se prépare : les projets émergent sur les territoires et l’accompagnement se structure au niveau national. Zoom sur la mise en place du Centre de ressources et de développement de l’association TZCLD.

Essaimer la culture du projet et accompagner au mieux les projets émergents : tels sont les deux objectifs de la mise en place du Centre de ressources et de développement (CRD) par l’association TZCLD. « Au sein de ce CRD, nous rassemblons toutes les actions à destination des projets émergents, nous réorganisons et étoffons l’équipe, et développons un nouvel outil : un organisme de formation, explique Catherine Urvoy, membre de l’équipe TZCLD. Cela va nous donner les moyens de mieux répondre aux projets émergents qui sont de plus en plus nombreux ». Un projet émergent étant reconnu comme tel par l’association TZCLD quand il est porté par un ou des adhérents de l’association qui ont signé la charte d’engagement TZCLD (voir encadré). Cette nouvelle organisation va ainsi permettre à l’association TZCLD de proposer un accompagnement complet, en adaptant ses réponses et outils au niveau d’avancement des territoires dans la démarche. Un tel accompagnement est rendu possible grâce aux partenaires de l’association et aux adhésions. « Adhérer c’est faire cause commune avec les autres projets émergents et aller ensemble, collectivement, vers une 2e loi d’expérimentation et, à terme, vers le droit d’obtenir un l’emploi sur tout territoire qui s’en donnerait les moyens », affirme Barbara Laurent, membre de l’équipe TZCLD.

Trois missions : informer, rencontrer et animer

L’association structure ainsi son offre de services autour de trois missions : « informer » via la création d’outils de communication et de plaidoyer et la réponse par mail et téléphone aux questions générales ou pointues des porteurs de projet, « rencontrer » de façon individuelle ou collective les projets émergents en lien avec les relais locaux qui animent les grappes régionales, « animer » en proposant un parcours de formation à la démarche TZCLD. Véritable nouveauté de cet accompagnement, le parcours de formation sera proposé à des projets émergents engagés dans la démarche. Les modalités d’inscription et d’organisation des formations seront communiquées dans les mois à venir. La mise en place de ce parcours est financée par le Fonds social européen et la fondation Eiffage, d’une part, et les participants aux sessions de formation d’autre part. « Il sera en apprentissage mixte, avec sessions en présentiel et à distance, détaille Gersende Georges, responsable de la formation au sein de l’équipe TZCLD. Les actions de formation collent à la méthodologie du projet et sont animées par l’équipe TZCLD, les membres fondateurs (notamment, pour ATD Quart monde, apport de TAE), les partenaires et des territoires habilités. » Ce parcours est adapté aux préoccupations des acteurs présents sur les projets émergents (associations locales, chefs de projets, élus, personnes privées d’emploi, citoyens engagés…) et un parcours plus léger est mis en place à destination des relais locaux. Les projets émergents seront regroupés par promotions, afin de « générer une dynamique collective », remarque Gersende, « exactement comme cela s’est passé pour les territoires engagés en amont de la 1re expérimentation ».

Découvrir le site internet de TZCLD : https://www.tzcld.fr/