Rencontre avec Laurent Martinez de Territoires de Commerce Équitable : « Les territoires ont un rôle clé à jouer dans l’accélération des transitions »

Nous avons rencontré Laurent Martinez, chef de projet pour le label Territoires de Commerce Équitable, à la deuxième édition des « Rencontres de l’Alimentation Durable » à Paris le 29 janvier dernier. Il développe tout un programme avec les collectivités locales. Nous avons donc décidé de lui poser quelques questions pour pouvoir partager ses réponses avec vous. Pour nos adhérents intéressés, son label organise les trophées « Territoires de Commerce Équitable » le 16 mai prochain. Une belle occasion de découvrir des projets… ou de valoriser le travail effectué sur votre territoire !

Qu’est-ce que  le programme « Territoires Commerce Équitable » ?

Le label « Territoires de Commerce Équitable » est une démarche de progrès co-portée par quatre acteurs majeurs du commerce équitable : la Fédération Artisans du Monde, Commerce Équitable France, Fair[e] un monde équitable et Max Havelaar France. Il s’intègre dans le mouvement mondial des « Fair Trade Towns », qui compte plus de 2000 villes labellisées à travers le monde. Depuis 2009, « Territoires de Commerce Équitable » valorise les collectivités qui s’engagent pour plus d’équité dans les relations économiques et offrent un cadre pour stimuler et accompagner le changement. L’idée, c’est de valoriser leurs démarches d’exemplarité, de mutualiser les pratiques et de favoriser la diffusion des innovations. Ouverts à toutes les collectivités, ce label est une opportunité unique de fédérer et développer des projets co-construits avec les partenaires locaux tout en rendant visibles leurs initiatives.

À qui s’adresse le programme ? 

Il s’adresse à tout type de collectivité (villes, agglomérations, métropoles, départements, régions) et de toutes les tailles, du village à la grande région.

Comment est-ce que les territoires peuvent intégrer le commerce équitable dans leurs politiques ? 

Le label « Territoires de Commerce Équitable » est un outil au service de la transition écologique et sociale. En France, comme dans les pays du Sud, les « Objectifs du Développement Durable » nous demandent de repenser nos modes de production. Or, les territoires ont un rôle clé à jouer dans l’accélération des transitions. Ils disposent de différents leviers de politiques publiques pour mobiliser les acteurs : la commande publique, la structuration des filières durables et équitables ou encore l’éducation à la citoyenneté sont autant de moyens pour renforcer les dynamiques collectives. Les collectivités engagées intègrent  le commerce équitable dans leurs politiques publiques en faveur de la consommation responsable, du développement durable, de la solidarité internationale et de l’Économie Sociale et Solidaire

Quels sont les critères qui déterminent un « Territoire de Commerce Équitable ?

Les collectivités candidates au label « Territoires de Commerce Équitable » doivent répondre au 5 objectifs suivants :

  • Objectif 1 : Mettre en place un comité de pilotage multi-acteurs, lieu d’échange pour bâtir le plan d’action de la campagne
  • Objectif 2 : Voter une délibération et acheter des produits issus du commerce équitable
  • Objectif 3 : Promouvoir des actions de sensibilisation et d’éducation tout en communiquant sur les réalisations
  • Objectif 4 : Contribuer à développer l’offre de produits équitables et soutenir les filières de production  
  • Objectif 5 : Inviter les principales entreprises et organisations du territoire à s’approvisionner en produits du commerce équitable

Selon les compétences, la taille de la collectivité ou les politiques menées par la collectivité, certains objectifs pourrons être mieux remplis. C’est une démarche de progrès. Le jury se réunit une fois par an. Il est composé d’expert.e.s du développement durable, de l’Économie Sociale et Solidaire, de la solidarité internationales, des achats publics responsables, etc… Le jury 2018 était présidé par Audrey Pulvar (ancienne Présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme).

Combien de territoires ont intégré votre programme ? 

62 collectivités ont été labellisées depuis 2009. Leur nombre varie selon les années, 29 collectivités sont actuellement des Territoires de Commerce Équitable et près d’une centaine mènent des actions autour de la sensibilisation des citoyens ou acteurs de leurs territoires et ont introduit le commerce équitable dans leurs achats.

Qu’est-ce  que le trophée « Territoire de Commerce Équitable » ?

Dans le cadre des  10 ans du label Territoires de Commerce Équitable, les co-porteurs de cette campagne organisent pour la première fois des trophées pour les collectivités engagées pour le commerce équitable : les trophées « Territoires de Commerce Équitable », lors d’une soirée pendant la Quinzaine du Commerce Équitable. À cette occasion, seront remises plusieurs récompenses à des collectivités qui auront eu des actions remarquables sur différents objectifs de la consommation responsable, équitable ou bien ont un projet en cours innovant, transformateur de pratiques. Ce temps de célébration a pour objectifs de valoriser et d’encourager les actions qui inscrivent le commerce équitable dans les politiques publiques des collectivités, de leur donner de la visibilité pour démultiplier les bonnes pratiques. Ces trophées auront pour vocation de créer de l’émulation et d’encourager des territoires à mener, collectivement, des projets en faveur du commerce équitable avec une reconnaissance nationale. Ces Trophées s’adressent à tous types de collectivités, quelles que soient leurs tailles. Ils permettront de mettre sur le devant des collectivités engagées pour le commerce équitable La cérémonie se déroulera le 16 mai prochain de 18h30 à 21h00 à l’Hôtel de Ville d’Alfortville. Elle sera présidée par Corinne Lepage, avocate et ancienne Ministre de l’Environnement.

Propos recueillis par Claire Plouy.