Département des Vosges : une médiation numérique en milieu rural pour aider à préparer sa retraite

En milieu rural, une partie de la population ne maitrise pas les outils numériques et n’a accès à aucune aide pour effectuer les démarches et préparer son dossier de retraite. Pour remédier à cela, le conseil départemental des Vosges a mis en place, avec l’aide de plusieurs partenaires, une médiation numérique. Pour comprendre mieux le projet, nous avons parlé avec Hervé Patry, chargé de mission solidarité territoriale pour le département des Vosges.

 Parlez nous de votre projet ? En quoi peut-il faciliter la vie des gens concernés ?

Ce projet est pragmatique. Il vise à cibler des personnes potentiellement en difficulté avec le numérique et qui sont éloignés des centres de service. Notre objectif est de favoriser l’accès aux droits. Nous sommes sur un système gagnant, gagnant. Les MSAP peuvent faire connaitre leur offre de service et notamment leur fonction interface numérique. La CARSAT peut présenter l’ensemble de ses missions, d’une part et d’autre part va avoir connaissance des personnes qui pour diverses raisons n’auraient pas constituer de dossier de retraite. Le Conseil Départemental des Vosges (88) répond à sa mission de référent RSA. Il permet à des bénéficiaires du RSA de s’éviter des rupture de droit à 62 ans, entre le RSA et la retraite. De plus il a permis à des bénéficiaires de liquider des droits à la retraite à l’issue des actions.

Comment vous est venue cette idée ?

Très simplement. Lors des journées portes ouvertes MSAP, je me suis essayé (client mystère)  à la constitution de mon dossier de retraite… Et j’ai rapidement été en difficulté. Une personne de la CARSAT est venu m’aider et cela n’a pas fonctionné… Fort de cette expérience, il m’est apparu comme une évidence que si moi je n’y arrivais pas, cela devait se révéler difficile pour d’autres. A partir de cette analyse, il suffisait juste de mettre en concordance les différents acteurs (Carsat, le CD et les MSAP) pour travailler autour d’un programme expérimental et en mesurer la pertinence.

Votre projet est multi-partenarial. Pouvez-vous nous expliquer le rôle de chaque acteur et les bénéfices qu’ils apportent ?

Chacun est dans son rôle et sa mission. Le conseil départemental évite des ruptures de droits pour les bénéficiaires entre le dispositif RSA et la liquidation des droits retraites. De plus, certains bénéficiaires du RSA ont liquidé des droits avant leurs 62 ans, ce qui signifie que le département ne versera plus d’allocation RSA pour eux. La CARSAT évite de gérer en urgence des personnes qui n’auraient pas renseigné leur dossier de retraite. Elle apprécie de connaitre ces habitants pour préparer aux mieux leurs retraites. Les MASP peuvent faire connaitre leur offre de service auprès de tous ceux qui en ignoraient l’existence.

Avez-vous eu des retours positifs depuis la mise en place de ce projet ? Comptez-vous le développer à plus grande échelle ? 

A l’issu de l’évaluation, les retours positifs étaient unanimes. Fort de cela et du Prix Territoria, les partenaires souhaitent que ce projet devienne un programme départemental vosgien.

Propos recueillis par Claire Plouy

Photo d’illustration : Thomas Letournel